Enjeux remontées mécaniques vs conservation de la nature

À la veille de la commission parlementaire sur le Mont-Orford

Entrevues avec Robert Benoit, John O’Driscoll et Marc Bellemare
samedi 17 avril 2010 par Hubert Simard

Entrevues avec trois acteurs de la saga du Mont-Orford à la veille de la commission parlementaire sur le projet de loi 90 concernant le parc national du Mont-Orford.

Les enregistrements audio sont fournis en version intégrale. Ils sont conçus avec la perspective de partager une conversation sur un sujet.

Le projet de loi 90 va sceller le sort du Mont-Orford pour une longue période. Il détermine les conditions de l’appel d’offres pour la vente des installations de la station de ski et du terrain de golf. Il met également un point final à la longue controverse sur la soustraction de 459 hectares du parc aux fins de développement immobilier en les réintégrant à l’intérieur du parc national du Mont-Orford.

À la mi-avril 2010, les intervenants du milieu économique sont inquiets. La divulgation des états financiers met en évidence l’ampleur du déficit annuel dans les frais d’exploitation. Du côté du milieu environnemental, on est favorable au projet de loi, mais on craint des amendements de dernière minute visant à soustraire l’autorisation d’infrastructures du cadre de gestion de la loi sur les parcs.

Les entrevues qui suivent visent à apporter l’éclairage d’acteurs impliqués depuis des années dans la saga du Mont-Orford au moment où ils se préparent à faire valoir leur point de vue en commission parlementaire.

Robert Benoit

JPEG - 18.3 ko
Robert Benoit
Photo : Hubert Simard

Robert Benoit a été député du comté d’Orford, président du parti libéral du Québec et membre du Comité de parrainage de la MRC de Memphrémagog sur la station touristique du Mont-Orford. Il est un des porte-parole les plus actifs de la coalition SOS Parc Orford.

Skieur expérimenté, qui a visité un grand nombre de stations de ski dans différents pays, il cherche à concilier les différents aspects du développement durable de la station touristique, à commencer par la conservation des terres du parc. Il a développé une réflexion sur les liens mécaniques entre les propriétés à développer en périphérie du parc et la station de ski avec l’objectif de faciliter un développement qui n’empiéterait pas sur le territoire du parc.

Ce concept a été repris dans le rapport du Comité de parrainage soumis au gouvernement du Québec. La Coalition SOS Parc Orford est prête à considérer une installation du côté est dans les secteurs zonés pour les activités de loisir mais elle a de la difficulté avec un projet du côté sud vers le projet de développement de Vertendre dans la municipalité d’Eastman. Le projet de monorail traverse une zone de conservation.

Audio Entrevue avec Robert Benoit, Ex-député d’Orford et représentant de SOS Parc Orford sur le Comité de parrainage de la relance de la station touristique du Mont-Orford à la MRC de Memphrémagog, 2010-04-16

John O’Driscoll

JPEG - 11.4 ko
John O’Driscoll
Photo Hubert Simard

Médecin urgentologue, John O’Driscoll est le président de la Société pour la nature et les parcs du Canada - Section Québec (SNAP), un organisme sans but lucratif qui oeuvre à l’échelle du Canada.

La mission exclusive de la SNAP est la protection de la nature sauvage par la création de nouvelles aires protégées et par la bonne gestion des aires protégées existantes, notamment celles des parcs nationaux. La SNAP fait partie de la coalition SOS Parc Orford depuis 2006.

Il défend l’application de la loi sur les parcs pour ce qui est de l’autorisation des remontées mécaniques. Cette loi permet de traiter des demandes pour des installations récréotouristiques, mais en fonction des critères rigoureux de gestion des territoires des parcs nationaux.

Audio Entrevue avec John O’Driscoll, Président Société pour la nature et les parcs, section Québec, 2010-04-16

Marc Bellemare

JPEG - 12.4 ko
Marc Bellemare
Photo : Hubert Simard

Syndicaliste, Marc Bellemare représente les employés de la station touristique du Mont-Orford. Il est conseiller syndical pour la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec et conseiller régional pour l’Estrie. Il a été membre du Comité de parrainage de la relance de la station touristique du Mont-Orford. Il est en lien avec le Fonds de Solidarité du Québec qui le conseille à l’occasion sur des enjeux économiques. Sensible aux questions environnementales, il a appuyé SOS Parc Orford sur l’enjeu de la réintégration des terres, mais après que la relance de la station touristique ait été assurée. Il n’hésite pas à confronter SOS Parc Orford dans les médias sur l’enjeu de l’autorisation des liens mécaniques. Sur cet enjeu, il partage l’opinion d’intervenants tels que la Chambre de commerce et la mairesse de Magog, Mme Vicki May Hamm, qui s’exprimeront également devant la commission parlementaire.

Audio Entrevue avec Marc Bellemare, Conseiller régional FTQ, il a été membre du Comité de parrainage de la relance de la station touristique du Mont-Orford 2010-04-16

Le cahier publicitaire de Vertendre

JPEG - 18.4 ko
Publicité de Vertendre
Publié dans le Reflet-du-Lac 2010-04-15

Le promoteur Vertendre joue une carte importante avec la commission parlementaire sur la loi 90. Il veut obtenir une procédure allégée pour l’autorisation d’un projet de lien entre le mont Sylvio Lacharité et le Mont-Orford au lieu d’avoir à justifier son projet dans le cadre de la loi sur les parcs.

Un cahier publicitaire de 4 pages est inséré dans l’édition hebdomadaire du Reflet-du-Lac. Cette initiative publicitaire constitue un moyen de pression à la veille de la commission parlementaire. La chambre de commerce mobilise ses membres pour se rendre à Québec. Un autobus est nolisé.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1372 / 74010

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Législation   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License