Jour 20 / 120 du dernier recours

La MRC de Memphrémagog officialise la course au dernier recours

Les options sont ouvertes... sauf sur le financement
jeudi 21 octobre 2010 par Hubert Simard

Ce troisième mercredi du mois d’octobre 2010 avait lieu la première assemblée publique de la MRC de Memphrémagog après l’annonce du rejet de l’offre du seul soumissionnaire à l’appel d’offres pour les installations de la station touristique du Mont-Orford.

Avec l’annonce du 1er octobre, sur l’échec de son appel d’offres, le gouvernement du Québec a enclenché le compte à rebours pour une proposition de dernier recours intégrée à la Loi 90 à la demande de la MRC.

Après des discussions à huis-clos, les 17 maires du conseil de la MRC se sont entendus pour signifier officiellement au gouvernement qu’ils s’engagent dans ce processus. Ils avaient 30 jours pour le faire.

Par la même occasion, ils ont voté un budget de 50 000 $ pour financer les services de consultants qui pourront éclairer les options ouvertes à la MRC. Une demande sera faite auprès du Conseil régional de élus de l’Estrie (CREE) visant à obtenir une contribution qui pourra réduire les frais d’étude de cette démarche.

Le préfet et maire de la Ville d’Eastman parle de la « modélisation » des différentes hypothèses. Le produit final devrait servir à encadrer un nouvel appel d’offres ou, plus simplement, un appel de propositions. Ce dernier scénario est privilégié par le maire Pierre Bastien du Canton d’Orford qui veut procéder au règlement rapide de ce dossier. On évoque la possibilité d’un partenariat public-privé ou du recours à la coopérative. Toutes les options sont ouvertes. On croit que l’allègement des conditions fixées par le gouvernement a relancé l’intérêt pour la station touristique.

JPEG - 23.1 ko
La Tribune 2010-10-21

Par contre les élus, tout en évoquant la reprise de la démarche de sollicitation de contributions au fonds de relance, ferment la porte à une contribution supplémentaire de la part des municipalités.

Le dossier, qui avait été travaillé au CLD au cours des derniers mois, revient à la MRC qui avait, auparavant, géré le Comité de parrainage de la relance de la station touristique. Il sera pris en charge par le comité administratif de la MRC, qui fait office de comité exécutif.

Les membres de ce comité sont Gérard Marinovich, préfet, Jacques Demers, préfet suppléant, Pierre Bastien, Canton d’Orford, Philippe Dutil, Ville de Stanstead, Vicki May Hamm, Ville de Magog, Jacques Marcoux, Canton de Potton. Guy Jauron, le directeur-général de la MRC, qui possède une longue expérience du dossier du Mont-Orford assurera le suivi administratif de la démarche.

Le scepticisme de Roger Laroche

JPEG - 6.4 ko
Carnet du ski de Roger Laroche

Le journaliste Roger Laroche est le chroniqueur le plus expérimenté sur l’évolution de l’industrie du ski au Québec. Depuis des années, il édite le Carnet du ski, la référence des skieurs d’ici. Présent à l’assemblée de la MRC du 20 octobre, il a pris la mesure de la volonté des élus à assurer la survie de la station de ski. Il n’a pas été impressionné. Dans une chronique intitulée Le parchési d’Orford, il livre un résumé des démarches pour la relance au cours des dernières sur un ton ouvertement sceptique.

« Affichant un optimisme quelque peu débordant, les politiciens locaux se disent confiants qu’ils réussiront là où plusieurs avant eux ont échoué. Impossible cependant pour l’instant de savoir qu’elle sera la recette miracle mais un fait est clair, la relance se fera sur une base exclusivement de rentabilité économique sans l’apport de deniers publics ont déclaré les politiciens, frileux face à une éventuelle réaction des électeurs. »

Concluant que la démonstration de la rentabilité de la station de ski, sans la participation de fonds publics, n’est pas faite, il lance l’image évocatrice du jeu de parchési avec ses échelles et ses serpents qui nous ramènent à la case départ.

Pour poursuivre sur l’image, les dés roulent et si la MRC tombe sur un serpent, celui-ci risque de la conduire hors-jeu. Sauf que ce n’est pas un jeu.

Le téléjournal TJ-Estrie

Références, jeudi 21 octobre 2010 :

Le Reflet du Lac, Vincent Cliche,La MRC demande à Québec de garder Orford ouvert

La Tribune, Jean-François Gagnon, p.5, La MRC demande à Québec de surseoir à la fermeture


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4258 / 73696

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License