Autorisation du ministre Arcand

Mont-Orford, nouvelle date butoir : 20 février 2010

Jour 3 sur 90 jours
vendredi 26 novembre 2010 par Hubert Simard

La MRC a reçu l’autorisation du ministre Arcand de présenter une proposition pour la prise en charge par la MRC des installations. L’autorisation est datée du lundi 22 novembre. C’est à partir de cette date que court l’échéance de 90 jours prévue par la loi 90. La prochaine date butoir est donc le 20 février.

20 février, date butoir pour l’entente de dernier recours avec le gouvernement

Un silence d’un mois a suivi la décision de la MRC de Memphrémagog de demander l’autorisation au gouvernement de proposer un plan de dernier recours pour la relance des installations de la station touristique du Mont-Orford. L’assemblée publique de la MRC de ce mercredi 24 novembre aura permis d’apprendre que la MRC a reçu l’autorisation du ministre Arcand de présenter une proposition pour la prise en charge par la MRC des installations. L’autorisation est datée du lundi 22 novembre. C’est à partir de cette date que court l’échéance de 90 jours prévue par la loi 90. La prochaine date butoir est donc le 20 février.

Un comité technique dirigé par le directeur-général, Guy Jauron, travaille différents scénarios. Aucune orientation n’a été retenue à ce jour, à l’exception de celle de ne pas assumer directement la gestion de la station touristique.

Un appel de propositions à définir

La procédure privilégiée semble être celle d’un appel de propositions plutôt qu’un appel d’offres. Dans la mesure où la MRC demeure propriétaire des installations, le choix d’une procédure moins rigoureuse que celle de l’appel d’offres peut se justifier. Dans le contexte politique actuel, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs voudra certainement s’assurer que la procédure retenue pour le choix d’un gestionnaire sera à l’épreuve des critiques. Une première rencontre entre les représentants du ministère et le comité technique est prévue le 29 novembre.

La Coopérative de solidarité du Mont-Orford, qui revendique une ouverture de la part des élus, serait mieux positionnée avec un appel de propositions comparativement au dernier appel d’offres où le pointage privilégiait nettement les intéressés capables de faire valoir leur expérience dans la gestion d’installations récréotouristiques. La Coop aura néanmoins intérêt à s’associer avec des intervenants dont les compétences sont reconnues, puisque ce sera, dans tous les cas de figure, un critère déterminant.

Il faut comprendre que l’entente avec le MDDEP portera sur les modalités de transfert des installations et que la MRC pourra gérer son propre agenda pour la suite des choses. Il y aura donc une nouvelle échéance pour le choix d’un opérateur.

Gestion des inscriptions au terrain de golf

La MRC a également obtenu du ministère que le processus de réservations pour le terrain de golf soit pris en charge par Gestion Soroma pour la saison 2011.

Le journal les Affaires et le Carnet du ski font état du mécontentement des stations de ski de la région à l’effet que le gouvernement, malgré son engagement à mettre fin au financement de la station touristique, n’en finit plus plus d’assumer des factures. On rapporte un investissement de 700 000 $ dans les rénovations du chalet exigées par la Régie du bâtiment et un investissement à venir dans la conduite d’eau pour l’alimentation des canons à neige.

Relance d’Orford 911

Au cours de la période de questions, Raymond Gagné, porte-parole du groupe Orford 911, a fait état de la volonté de cette organisation d’élargir ses rangs. Regroupant à l’origine une dizaine de personnes, Orford 911 compte maintenant 200 personnes et vise 2 000 adhésions.

Proche de la Chambre de commerce et d’industrie Magog-Orford, l’organisation cherche à regrouper non seulement les skieurs, les planchistes et les golfeurs mais aussi les personnes favorables au développement de la station touristique et de ses retombées économiques. « On veut faire contrepoids avec ce qui s’est passé au cours des dernières années avec le regroupement d’écologistes ou de personnes de l’environnement... On veut que la montagne se développe, on ne veut pas un Tremblant ». Le groupe « s’activera au besoin ». Il vise une clientèle régionale, « Sherbrooke et sa région ». Raymond Gagné avait défendu le point de vue d’Orford 911 à l’occasion du panel organisé par Vision Magog-Orford le 25 février 2010 (Enregistrement vidéo par Mont-Orford, la saga). Le groupe a maintenant son site Internet.

Appel de suggestions, recommandations et commentaires des citoyens

Il n’y aura pas de consultation formelle sur la démarche de dernier recours entreprise par la MRC de Memphrémagog. Toutefois, les citoyens auront jusqu’au 24 décembre 2010 pour faire valoir leur opinion auprès des élus de la MRC. Des demandes ont été faites auprès de la MRC et des rencontres privées sont prévues. Autrement, on invite les citoyens à transmettre leurs commentaires par courriel à info@memphremagog.com ou par la poste. Les coordonnées et des informations sont disponibles sur le site de la MRC.

Communiqué de la MRC de Memphrémagog

PDF - 101.9 ko
Communiqué MRC 2010-11-25

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 994 / 74010

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License