Le compte à rebours se poursuit

Semaine 33, 2010-05-03

vendredi 7 mai 2010 par Hubert Simard

Lundi 3 mai 2010

JPEG - 176.8 ko
Caricature d’Hervé Philippe
La Tribune 2010-05-03 Reproduit avec l’autorisation de l’auteur

Mardi 4 mai 2010

Un communiqué de la municipalité du Canton d’Orford annonce l’adoption d’une résolution la veille au conseil municipal qui approuve une contribution au Fonds de relance du Mont-Orford. La municipalité contribuera 0,50 $ pour chaque nuitée dans les établissements hôteliers de son territoire. L’engagement est prévu pour une période minimale de 5 ans et il sera tiré du fonds général de la municipalité.

Fait étonnant, le Canton d’Orford invite « fortement » l’organisme Tourisme Cantons de l’Est à contribuer la moitié de la taxe sur les nuitées de 2 $ qui est perçue sur le territoire des municipalités d’Eastman, de Magog et du Canton d’Orford.

Cette initiative pose la question de la coordination du projet de Fonds de relance qui était assumée par le CLD. La mairesse Vicky May Hamm, en commission parlementaire, le 20 avril dernier, avait annoncé qu’elle avait déposé un projet de Fonds de relance auprès de la ministre Line Beauchamp. C’était après avoir essuyé un premier refus sur une proposition d’une hausse de la taxe de vente de 0,25 %.

Est-ce que l’exercice d’affirmation de la solidarité des élus et du milieu économique de la semaine précédente fait déjà place à une division des forces ? Est-ce que la stratégie de participation au Fonds de relance repose sur des contributions individuelles et volontaires ou s’il est prévu d’obtenir une contribution régionale de la part des intéressés à la relance de la station touristique ?

Mercredi 5 mai

Denis Dufresne, dans La Tribune, fait le tour des intervenants concernés par l’annonce du Canton d’Orford. Pierre Bastien précise que les détails du Fonds régional de relance seront divulgués dans 2 semaines et qu’il vise toujours l’objectif de 1 M $/an. Les municipalités de Magog et d’Eastman doivent discuter de leur contribution au cours des prochains jours. La mairesse Vicki May Hamm rappelle que le Fonds porte sur une aide aux immobilisations et non pas sur le déficit d’opérations qui s’élève à 1 M $/an.

Selon La Tribune, Alain Larouche, directeur général de Tourisme Cantons de l’Est, répond par une fin de non-recevoir à la demande de contribution de 1 $/nuitée du Canton d’Orford. La mission de l’organisme est de financer des activités de mise en marché et de développement de l’offre touristique plutôt que des immobilisations. Il s’étonne que les élus n’aient pas consulté l’organisme avant de prendre cette décision.

Toujours dans La Tribune, la journaliste Caroline Bouchard rapporte les propos du député de Johnson, Étienne-Alexis Boucher (PQ). Comme on peut s’y attendre, il critique le gouvernement Charest, notamment au niveau des délais. La date de dépôt des soumissions, le 28 mai, est trop rapide pour permettre une planification de projet solide. Le délai de 12 mois pour le démantèlement des installations en l’absence de soumissionnaires est également trop rapide pour permettre à la région d’exercer un droit de dernier recours. Le PQ serait prêt à étudier plus à fond le dossier des liens avec les développements immobiliers.

De son côté, le journaliste Claude Plante fait le point sur le dossier de Montjoye à la suite du conseil municipal du lundi. Le dossier tourne en rond. La municipalité répète qu’elle ne veut pas s’impliquer dans la gestion de la station de ski. Elle attend que le propriétaire, Serge Couture, procède au démantèlement des installations avant de faire une offre sur les terrains et les bâtiments. L’objectif du comité de relance est de créer une coopérative et d’obtenir une entente de location avec la municipalité pour l’opération des installations. La coopérative serait propriétaire des équipements.

Un communiqué de l’Estrimont Suites & Spa vient appuyer l’initiative du Canton d’Orford et ajouter de la pression sur Tourisme Cantons de l’Est.

Jeudi 6 mai

D’un étonnement à l’autre, Isabelle Pion de La Tribune rapporte la réaction du député d’Orford, Pierre Reid, qui dénonce la fin de non-recevoir du directeur général de Tourisme Cantons de l’Est, Alain Larouche relativement à la proposition de la municipalité du Canton d’Orford.

À la suite de la publication du journal, la mairesse Vicki May Hamm, à titre de présidente du CLD, lance un communiqué pour tenter de calmer le jeu. Elle souligne qu’il faudra une importante campagne de promotion pour améliorer l’image de Magog-Orford et que Tourisme Cantons de l’Est sera appelé à investir dans cette campagne en conformité avec sa mission. Elle compte rencontrer les représentants de l’organisme dans les prochains jours.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 798 / 74706

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Compte à rebours hebdomadaire 2010   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License