Infolettre Mont-Orford, la saga
15 mars 2010
 

Minuit et quart, le dossier du Mont-Orford refait surface

La semaine 41 du compte à rebours hebdomadaire de la saga du Mont-Orford est passée. Nous avons l'assurance, maintenant, que les nouveaux élus de la région sont mobilisés et qu'ils ont fait leurs devoirs. Un travail de concertation a été réalisé de manière remarquable en mettant à contribution les organismes du milieu.

En aucun moment, depuis les débuts de la saga du Mont-Orford, il y a quatre ans, et, au delà, avons-nous eu le sentiment d'une pareille communauté d'intérêts à l'intérieur de la région. Nous allons tenter, dans cette infolettre, de refléter le chemin parcouru. Des efforts substantiels sont faits pour rattraper le temps perdu. Il est tard. Plutôt minuit et quart que minuit moins cinq et, on vient de passer à l'heure avancée. La station de ski Montjoye est fermée et elle a possiblement vécu ses dernières heures.

Hubert Simard
Journaliste indépendant

Semaine 44, Coopérative de solidarité du Mont-Orford: le choix de Magog.

Vicki May Hamm avait déclaré qu'elle prendrait le temps de discuter de la position de la Ville de Magog sur le dossier du Mont-Orford. Elle étonne tous les observateurs et même ses partenaires de la région avec une déclaration d'appui unanime du conseil municipal à la solution coopérative. Audio - suite ->>

Semaine 43, la MRC teste le projet de fonds régional et Vision Magog-Orford livre un consensus.

À la suite d'une rencontre avec les milieux d'affaires, la MRC publie un communiqué. Pour un fonds régional il faut un appui ferme et majoritaire des organismes et des intervenants du milieu. Ça tombe bien, Vision Magog-Orford (enregistrements audio et vidéo) a organisé un panel de concertation. Les adversaires d'hier sont au même diapason... presque. Suite ->>


zone 30Une semaine parfaite pour le ski. C'est aussi une semaine de relâche pour le dossier du Mont-orford, sauf pour l'annonce de la pré-vente des billets de saison pour la station de ski. On ne sait pas qui sera l'opérateur de la station de ski ou même si la station de ski sera en opération pour la saison 2010-2011, mais la SÉPAQ autorise la vente de billets. Suite - >>

Radio-Canada et La Tribune avaient déjà dévoilé la nouvelle la veille. Mardi le 9 mars, Vicki May Hamm, présidente du CLD, entourée de représentants des milieux d'affaires, pour bien marquer l'appui « sans équivoque » annonce la solution de financement qui fait consensus : une augmentation de 0,25 % des taxes de vente. La réponse gouvernementale sera vraisemblablement négative puisqu'il s'agit d'une taxe réservée aux gouvernements supérieurs, mais les intervenants de la région sont mobilisés et, la balle est renvoyée dans le camp de la ministre Beauchamp. Vidéo - suite ->>

Acteurs: Vicki May Hamm prend la direction politique du dossier du Mont-Orford

La nouvelle mairesse de Magog a pris 130 jours pour sortir le dossier du Mont-Orford de son bourbier et pour le remettre sur les rails. Au cours du mandat précédent, elle était conseillère municipale. Le maire d'Austin et préfet de la MRC, Roger Nicolet, dirigeait le comité de parrainage de la relance de la station de ski et le maire de Magog, Marc Poulin, se réservait le privilège d'infléchir la direction du dossier. On fait le relevé de son parcours sur ce dossier. L'ouverture à la coopérative, au financement régional, et à la réintégration des terres était déjà dans son discours électoral. Audio - Vidéo - Suite - >>

Le dossier de l'agrandissement du Parc national du Mont-Orford au même point que juin 2008

Le titre de la loi 23 était : Loi permettant d'assurer l'agrandissement du parc national du Mont-Orford, la préservation de la biodiversité de territoires limitrophes et le maintien des activités récréotouristiques. Le doublement de la superficie du parc national du Mont-Orford était la justification de cette loi, votée en mai 2006, qui engageait également la soustraction des 459 hectares du Mont-Orford.

La ministre Beauchamp avait l'obligation, par la loi, de faire rapport en juin 2008. On sait que des procédures ont été prises pour l'acquisition des 3 577 hectares de Greif Canada inc. Une indemnité de 8,35 millions $ a été versée. Depuis 2008, il n'y a rien de nouveau et la mise en réserve des autres terrains arrive à échéance. Suite ->>

Les sites Mont-Orford, la saga et Southière, le webzine ainsi que l'infolettre sont édités par Hubert Simard.

40 des Ormes - Magog - J1X 5W3 - 819 432-4102